samedi 2 décembre 2017

L'Installation de la Peur - Rui Zink

Auteur: Rui Zink 
Éditions: Agullo
Traduction: Maira Muchnik
177 pages - 17.50 €

Il y a peu de temps, j'ai découvert les éditions Agullo avec Espace Lointain de Jaroslav Melnik... J'avais tout simplement adoré ce roman dont vous pouvez retrouver la chronique ICI. Après cette réussite, je suis allée sur le site de la maison d'édition pour regarder leur catalogue et... Oulala je veux tout ! Après les avoir contacté, ils ont eu la gentillesse d'accepter de m'envoyer L'Installation de la Peur. Ma chronique reste bien évidemment 100% objective et honnête.

Résumé : Madame n'est pas sans savoir que l'installation de la peur est un objectif patriotique.
La sonnette retentit dans l'appartement d'une femme. Sur le seuil, deux agents l'informent de leur mission : installer la peur dans chaque foyer. L'inquiétant tandem débarque alors dans le salon et l'installation commence. Tour à tour, ils haranguent la femme, dressant le tableau horrifique des maux de notre temps : crise économique, épidémies, étrangers, guerre terrorisme... Une violence sourde envahit peu à peu la pièce, entraînant la femme dans une spirale paranoïaque hallucinée. Mission accomplie ? Pas sûr. La peur a une vie propre, et ses ravages peuvent être imprévisibles.

Alors, si pour une raison étrange, vous avez sauté le résumé sans le lire.. Je vous laisse une deuxième chance. Allez-y.
Ça y est ? Alors ? Ça n'enverrait pas une petit peu beaucoup du lourd ? 


A l'instant où j'ai lu ce résumé j'ai su qu'il me fallait ce roman ! En plus, l'auteur est portugais et pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous savez que mon objectif est de lire un auteur par pays.
Finalement, ce roman - gagnant du Prix Européen des Utopiales cette année - n'est vraiment pas ce à quoi je m'attendais. Je pensais qu'il y aurait une notion dystopique vraiment poussée ou bien encore un côté fantastique. Et on peut dire, d'une certaine manière que ce fut le cas, mais pas dans le sens prévu. L'installation de la peur est surtout un roman qui dénonce : la politique, les mentalités, les médias et plus généralement, la société dans son intégralité.
Le ton est grinçant. Les deux installateurs de la peur s'expriment de manière complémentaire ce qui fait que l'on assiste à une sorte de jongle verbale entre deux pro des échanges farfelus et absurdes - du moins en apparence - face à une femme pressée qu'ils terminent leurs interminables diatribes.

L'auteur est révolté et s'exprime de manière crue, révoltant à son tour le lecteur par des propos assénés à coup de métaphores enragées et extrêmement efficaces. A la lecture des mots de Rui Zink, je me suis forcée à voir la société telle qu'elle est réellement; L'Installation de la Peur m'a forcée à voir les choses en face quitte à en être écœurée.

Bref, l'Installation de la Peur n'est pas un livre qui se lit à la va-vite. C'est un roman qui se savoure; un livre qu'on réfléchit. C'est un livre dont il faut prendre les idées et les métaphores et les tourner et retourner dans son esprit pour réellement s'en imprégner. Mais surtout, L'installation de la Peur est un sacré bon OVNI littéraire. Sauf qu'il vole pas. Voilà voilà.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.