mercredi 22 mars 2017

RAGE - Orianne Charpentier

Auteur : Orianne Charpentier
Éditions : Gallimard Jeunesse – Scripto
Prix : 7€

Résumé : RAGE... C'est le surnom que son amie lui a donné.
C'est désormais ainsi qu''elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d'avant, celui de son enfance, d'avant l'exil, la déchirure. Son pays d'origine, on ne le connaîtra pas.
Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d'un chien - dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l'animal...

Rage est arrivée en France il y a quelques années et se bat chaque jour contre ses démons ; des souvenirs terribles, insoutenables, qui refusent de rester silencieux. Un son, une odeur, une voix et Rage est ramenée en enfer ; le sien et celui de tant d'autres.
Alors qu'elle se rend à une soirée avec son amie Artémis (qui mériterait, je pense, qu'on raconte son histoire également), la jeune femme prend ses distances avec le reste du groupe et fait la rencontre d'une chienne impressionnante et salement blessée. Si son premier instinct n'est absolument pas protecteur, Rage verra en l'animal une souffrance qui fera écho à ses propres émotions et décidera de tout faire pour le soigner. Pour se faire, elle ne sera pas seule et fera une autre rencontre, dans cette nuit pleine de surprises, qui l'aidera sans doute à avancer.

Ce livre est un court roman jeunesse mais, honnêtement, le ton est si juste qu'il me semble qu'il peut être lu à tout âge. Si les mots sont relativement simples et l'histoire courte pour les plus jeunes, les émotions sont et resteront universelles et intemporelles donc, pour moi, si vous êtes un adulte et que vous avez envie de découvrir ce livre, n'hésitez pas. Gardez simplement en tête que c'est un livre d'une centaine de pages avec une police relativement grosse donc ne vous attendez pas non plus à des introspections de 20 pages à chaque fois ! De plus, vous risquez d'être un peu frustrés par ce qui peut sembler, je le conçois, comme un manque de profondeur (dans le sens où la situation peut paraître survolée). Perso, je trouve cependant que ça s'adapte parfaitement au roman... Je vous rajoute à la fin de l'article une autre chronique pour que vous vous fassiez votre avis!

RAGE est un appel à la tolérance et à la compréhension de l'autre. Aucun pays ni conflit ne sont cités. On ne connaît pas non plus véritablement l'âge de la jeune femme même si on peut tirer quelques conclusions pas nous-mêmes. Ce n'est pas le plus important. Rage est une allégorie. Elle est le symbole de tant d'autres jeunes à la vie bousillée à cause de conflits dont ils ne sont pas la cause. Je pense que pour l'auteure, l'important était de passer cet appel à la tolérance universelle, à l'entraide et à la compassion. Honnêtement ? Pari 100% réussi ! Bravo.


Une Citation pour vous Convaincre :
Une pensée étrange lui vient : ce qui sépare le plus deux êtres humains, ce n'est pas l'âge, la langue, la fortune ou la culture.
Ce qui les sépare le plus, c'est la souffrance qu'ils n'ont pas partagée. 

Chronique plus mitigée ICI chez La Citadelle d'Ewylyn.

4 commentaires:

  1. Hey ! Merci d'être passée sur le blog. J'ai répondu là-bas à tes commentaires, néanmoins, je vais quand même te remercier ici pour ton avis très différent sur ce roman. C'est cool de voir des avis différents du sien, et je suis très contente que ce livre puisse plaire et rencontrer son public. Merci aussi pour le lien, il n'y a aucun soucis là-dessus. J'avoue qu'il y a pas mal de choses que je n'avais pas vu sous cet angle, ta chronique est super intéressante.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu justement aujourd'hui la chronique d'Ewylyn. Je ne l'ai pas lu, mais je pense que mon avis serait assez similaire au sien, simplement parce que de base, je me sens rarement très emportée par les récits spécialement dédiés aux jeunes ados... Par contre, c'était une collection que j'allais beaucoup à cet âge-là, et je suis sûre que mon moi d'il y a 15 ans m'aurait adoré !

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL, va vraiment falloir que je m'y mette vu ta chronique ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Merci de la découverte, c'est la première fois que j'en entends parler.

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.