samedi 3 décembre 2016

Prendre Lily - Marie Neuser

Couverture : Prendre Lily
Auteur: Marie Neuser
Éditions: Pocket

Résumé:
Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux. Le corps d'une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert. Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu'elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d'Angleterre qui ne connaît pas les débordements. Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n'étaient ces déviances auxquelles il s'adonne en secret. Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d'une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres.

Premier volet du dyptique « Prendre Femme » basé sur une histoire vraie, Prendre Lily est un thriller délicieusement frustrant porté par la plume incisive de l'auteur française Marie Neuser.
Afficher l'image d'origine
 C'est cette madame-là. Dites bonjour, me faites pas honte.

Ce roman analytique et psychologique débute par une découverte macabre : le corps sans vie d'une femme, Lily, affreusement mutilée dans sa baignoire. A l'instant de la découverte, Gordon McLiam, un enquêteur prêt à tout pour que justice soit faite, sait déjà que l'affaire dans laquelle il se lance sera difficile et que la vision insoutenable du corps de Lily lui laissera des séquelles.

Gordon se plonge alors corps et âme dans son enquête sans parvenir à remonter à la surface pour reprendre sa respiration. Tout au fond d'un océan de preuves qui s'additionnent, se contredisent et se font désirer, il ne cesse de fixer l'obscurité, où l'attend un assassin qui ne cesser de passer entre les mailles du filet. En effet, le meurtrier est très vite identifié et c'est justement là que réside toute la frustration : quoi qu'il arrive, il parvient à échapper à l'arrestation : vice de procédure, manque de pièce à conviction, alibi difficiles à démentir, etc... Tout semble de son côté et l'injustice de la situation participe à plonger l'enquêteur, extrêmement investi émotionnellement, dans les recoins les plus sombres de sa personnalité.
Afficher l'image d'origine
On remarquera que ce GIF n'a rien à voir avec la chronique mais je l'aime. Donc je pose ça là.

Malgré cinq cents pages bien fournies et un rythme plutôt lent, le lecteur ne parvient pas non plus à reprendre son souffle, tournant les pages, les unes après les autres, mêlant ses espoirs et déceptions à ceux de Gordon et attendant impatiemment que le meurtrier soit puni. L'attente n'est pas la seule chose que nous partageons avec l'enquêteur ; espoir, frustration, impatience... Tout un panel de sentiments nous accroche et nous plonge toujours plus profondément dans ce thriller si particulier dans lequel nous connaissons presque dès le début l'homme qui a tué Lily.

Prendre Lily suit donc cette longue enquête de huit ans et ne laisse pas le lecteur dans son coin ; le mettant au courant de toutes les difficultés auxquelles un enquêteur doit faire face. Administration qui n'avance pas toujours aussi vite qu'on le voudrait, résultats d'analyses qui se font attendre, mandats difficiles à obtenir... Soyez prévenus ! Prendre Lily vous obnubilera autant que Gordon est obsédé par son enquête et vous serez impatients et frustrés... d'une manière délicieuse, 500 pages durant. Mettez de côté toutes vos certitudes et vos habitudes en matière et polar et lancez-vous !
Afficher l'image d'origine

dimanche 27 novembre 2016

Maintenant qu'il fait Tout le Temps Nuit sur Toi - Mathias Malzieu

Auteur: Mathias Malzieu
Éditions: J'ai Lu

Résumé: " Comment on va faire maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu'est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu'est-ce qui se passe pour toi là ?
Du rien ? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel,
du réconfort ? " Mathias, une trentaine d'années mais une âme d'enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu'il rencontre sur le parking de l'hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 mètres, " docteur en ombrologie ", soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et de rêver malgré la douleur... Il le fera grandir. Mathias Malzieu nous entraîne dans un monde onirique, intimiste et poignant, dans la lignée d'un Lewis Carroll ou d'un Tim Burton.

Bon... En commençant ce livre -dès la première page en fait – je me suis dis que je devais inclure des citations pour vous montrer la beauté de l'écriture... Et puis très vite, je me suis aperçue que ne choisir qu'une citation était impossible... Donc, là, si je le pouvais, je vous balancerais le livre en pleine face (mais toujours avec amour).

Pour info, si le résumé vous motive moyennement - parce que ça peut arriver - et que vous avez envie de découvrir l'auteur quand même, vous pouvez cliquer sur le titre pour accéder à la chronique de La Mécanique du Cœur! :)
Ce que j'ai aimé :
  • L'écriture, bien sur. Magnifique, poétique. Parfaite.
  • L'univers onirique qui m'a transportée de la première à la dernière page. Maintenant qu'il fait tout le temps Nuit sur Toi est une merveille ; Mathias Malzieu est un sculpteur de phrases et de métaphores délicieuses.
  • Jack le Géant... Allégorie «de shhhh comme si j'allais le dire » sympathique, drôle et terriblement attachant.
  • L'auteur traite le deuil d'une manière terriblement juste. Ce n'est pas un livre qui m'a fait pleurer sur la tristesse de la perte d'un être cher ; il m'a plutôt permis de réfléchir à la vie et à la mort d'une manière étrangement concrète pour un livre à l'univers si onirique.
Reaction GIF: wow, whoa, Russel, Up
Ce que je n'ai pas aimé :
  • Court... Trop court. Je me suis sentie abandonnée à la page 151.

Afficher l'image d'origine

Bon chronique courte car le livre est plutôt court, ce qui ne l'empêche pas d'être magnifique. Si vous aimez la poésie et les univers oniriques... Y'a pas à hésiter les gens ! Surtout pour le prix : 5€ !

Une citation pour vous convaincre:
La lune tremble, tousse et recrache des nuages de brumes. Quand la lune sera tombée, je la roulerai en boule, l'enfoncerai dans mon sac à dos et j'irai la planter au cimetière, sur ta tombe. C'est bon de se faire décrocher la lune, même quand on est mort ça apaise, oui ?

lundi 21 novembre 2016

Un Chant de Noël - Charles Dickens

Afficher l'image d'origine
Auteur: Charles Dickens 
Éditions: Folio Junior (pour l'image associée)

Cette année, Noël commence tôt.
Hier, j'étais donc avec mes chaussettes Rudolph le renne du Père Noël (merci Bouchon <3) , sur mon canapé, en train de lire A Christmas Carol de Charles Dickens, accompagnée d'un fond musical « playlist Noël »...

COMMENT C'ÉTAIT BIEN !
Afficher l'image d'origine

Résumé : Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement.
L'entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s'il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire.

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas lu ce livre plus tôt ! Personnellement, mon édition est à 2€ et fait moins de 100 pages... On peut dire que ce n'est pas un énorme investissement en terme d'argent ou même de temps. Par contre, lire un classique, ça fait toujours du bien !
Et est ce qu'il existe un meilleur thème que celui de Noël quand on est en plein dans la période des marchés de Noël qui fleurissent partout... ? Hein ? (La bonne réponse est non, pour info)
Afficher l'image d'origine

A Christmas Carol c'est donc l'histoire de Scrooge, vieux monsieur solitaire, désagréable, égoïste et méchant, qui va être visité par les 3 fantômes de Noël : Passé, Présent et Futur. Vous savez quoi ? J'en ai vu des téléfilms pourris de Noël avec cette histoire... Je ne savais même pas que c'était inspiré de Dickens. J'ai super honte mais bon, maintenant, c'est réparé !

Ce que j'ai aimé :
  • Le Rythme du livre. Il est très courts et donc très bien rythmé. Il est divisé en 5 couplets : La vie de Scrooge, puis un couplet par Fantôme et enfin, les répercussions de ces visites sur le vieil homme. En moyenne, un peu moins de 20 pages par partie.
  • Une écriture vraiment agréable avec l'auteur qui s'adresse parfois directement au lecteur, ce qui est une chose que j'aime beaucoup. On a vraiment l'impression d'être assis en tailleur au coin du feu et d'écouter un monsieur nommé Dickens nous lire un conte de Noël après un repas copieux. J'adore cette ambiance particulière.
Ce que je n'ai pas aimé :
  • Malgré un rythme agréable, l'auteur nous offre parfois des descriptions trop longues qui cassent tout... Vilain Dickens.
  • Bon, à cause de la courteté (Quoi? On dit courtitude? hahaha) de ce livre, le personnage principal, cette vieille branche de Scrooge, voit son caractère évoluer un peu vite... M'enfin, c'est ça la magie de Noël !

Maintenant, clairement, il faut que je me trouve une version illustrée de ce conte.

Si vous cherchez une lecture rapide et agréable, vous plongeant dans l'esprit de Noël efficacement... Honnêtement je ne vois pas meilleur choix:) 

J'ai d'ailleurs décidé – de la même manière que je regarde Love Actually tous les ans – de lire Un Chant de Noël chaque année à l'arrivée de décembre !:)


dimanche 20 novembre 2016

Confortablement Ignorant - Dr Richard A Oppenlander

Confortablement ignorant par Oppenlander
Auteur: Richard A Oppenlander
Éditions: Le Muscadier

Résumé: Lorsque nous mangeons de la viande, du poisson ou que nous buvons du lait, faisons-nous le lien avec la destruction de la forêt amazonienne et des espèces animales, le développement dramatique des maladies chroniques (cardiovasculaires, cancers, etc.) ou avec le réchauffement climatique ? Non, bien sûr. Pourtant, nous sommes tous plus ou moins conscients que nos choix alimentaires ont une influence directe sur notre santé et sur notre environnement. Pourquoi alors nous est-il si difficile de modifier nos habitudes, quand bien même nous comprenons que nous devrions le faire ?

S’appuyant sur de nombreuses études récentes, ce livre nous donne les clés pour comprendre comment la production alimentaire industrielle fondée sur les protéines animales est en train de détruire à petit feu notre avenir et celui de notre planète.

N’attendons pas qu’il soit trop tard. Nous pouvons tous agir concrètement, dans notre vie quotidienne et à notre échelle. Ce livre nous en donne l’envie et les moyens.

Confortablement ignorant est un livre mettant particulièrement l'accent sur l'industrie de la viande (de l'élevage au commerce) et ses impacts sur l'écologie. Spoiler Alert : C'est moche. Très moche. De plus, et c'est hyper appréciable, il n'hésite pas à dénoncer les mensonges offerts chaque jour par les différents lobbies de l'agro-alimentaire.
Afficher l'image d'origine
L'auteur cherche ici à ouvrir les yeux du lecteur sur l'absurdité et l'horreur de l'élevage animal sans pour autant se pencher réellement sur une autre des dimensions gerbantes : la manière dont les animaux sont traités.
Au début, ça m'a un peu agacé. Et puis finalement je trouve que c'est une très bonne chose. Ici, l'auteur n'essaie d'attraper personne par la compassion (enfin ce n'est pas un défaut d'essayer de rappeler aux gens que la compassion pour les animaux existe hein, c'est pas ce que je dis^^) mais il offre un discours informatif et logique sur les conséquences de la consommation de produits animaux sur tout ce qui fait que la Terre est la Terre finalement...

Pour une note un peu négative, nous avons ici un livre assez clair et complet qui a, malheureusement, un défaut : la sensation, après avoir lu la moitié du livre, de lire les propos d'un homme qui a une forte tendance à se répéter. M'enfin... Quand on délivre un message si important, mieux vaut être sûr que l'info est bien passée non?^^
Afficher l'image d'origine
Je pense que Confortablement Ignorant est un très bon livre pour en apprendre plus lorsque l'on est toujours mangeur de cadavres. D'une manière générale, j'ai envie de dire, chercher à sortir la tête de son caca et accepter l'idée que, peut-être, lorsque l'on mange de la viande, on nourrit un monstre - non, je ne parle pas de vous mais du géant qui s'en met plein les poches en vous faisant payer des actes monstrueux pour vous nourrir d'une chose que votre corps d'herbivore n'est pas sensé manger^^ - c'est bien.
Donc pour les personnes ayant besoin d’informations, ce livre est vraiment intéressant. L'auteur n'hésite pas un seul instant à taper là où ça fait mal - et, au passage, qu'est ce que j'aime le titre de ce livre!

En bref : si vous êtes intéressés par cet énorme problème écologique qu'est l'élevage animal, je pense que ce livre peut vous apprendre beaucoup de choses. Un livre que je recommande  donc +++ pour les gens ayant un petit faible pour l'écologie!

South Park eric cartman stan marsh kyle broflovski butters stotch

mercredi 16 novembre 2016

Au Pays de l'Ailleurs - Tahereh Mafi

Afficher l'image d'origine
Auteur: Tahereh Mafi
Éditions: Michel Lafon

Au Pays de l'Ailleurs n'est pas un livre à prendre à la légère. Non madame. Non monsieur. Non, mademoiselle, et enlève les doigts de ton nez c'est dégoûtant. 

sad michelle disappointed michelle tanner pout

Quand on ouvre ce livre, il faut être préparé à se plonger dans une aventure folle et magnifique, colorée, magique et abracadabrante. Si vous avez les doigts de pieds bien ancrés dans la terre ainsi qu'un un esprit logique et prosaïque, fuyez, braves gens. A l'inverse, si entrer dans un univers sous acide bousculant toutes vos habitudes ne vous fait pas peur, soyez les bienvenues !

Résumé: « Il était une fois une petite fille délaissée… » 
Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood, ce monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. L’incolore jeune fille de douze ans n’a donc apparemment aucun intérêt, et les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi, lorsque Oliver lui propose de l’aider à chercher son père, la seule personne qui a toujours cru en elle, Alice accepte. Même si le garçon est son ancien ennemi de classe et que son talent consiste à tromper son monde. Même si, pour retrouver celui qui a disparu trois ans plus tôt, ils devront explorer le dangereux pays de l’Ailleurs… Un endroit où rien n’est ce que l’on croit, et où les pièges pullulent. Un endroit où ils trouveront peut-être plus que ce qu’ils sont venus y chercher.

Ce que j'ai aimé :
  • Ce livre, c'est un peu comme prendre du LSD sans les mauvais côtés. Je n'ai pu m'empêcher d'avoir une pensée pour Alice au Pays des Merveilles (pour le côté perché) et Le Magicien d'Oz (pour le côté quêtes et rencontres) en me baladant dans l'univers d'Alice et c'était tout simplement délicieux. Tahereh Mafi nous abreuve de descriptions sans pour autant nous y perdre. Décrire Ferenwood et le Pays de l'Ailleurs, encore et encore, n'a eu pour effet que de me faire tomber un peu plus amoureuse de l'univers, page après page. Je rêve d'un monde aussi pur magnifique, où, voir de la pluie de lumière n'est pas synonyme de sévères soucis mentaux. 
    crazy reggie watts cuckoo reactions loco

  • Il est très agréable d'être témoin de l'évolution des liens qui se tissent doucement entre une héroïne au caractère bien trempé et un garçon qui semble cacher beaucoup de choses. Au premiers abords si différents, ils devront oublier leur passé commun et mettre de côté leurs querelles afin de survivre au Pays de l'Ailleurs. Unis par la même mission - retrouver le père d'Alice - nos héros vivront feront la rencontre de plusieurs personnages hauts en couleur. Mais dans un pays si étrange et dangereux, comment savoir à qui se fier?
  • Les « titres » de chapitres qui n'en sont pas... Pas de numéro, pas de titres à chaque chapitre. A la place, vous verrez ce genre de choses (et attendez-vous à pouffer de rire une ou deux fois. Je vous conseille de masquer votre réaction – qui ne manquera pas d'être ridicule si vous êtes comme moi – par une légère toux qui vous épargnera bien des regards curieux) :
  • La plume de Tahereh Mafi... Évidemment. J'étais déjà désespérément tombée amoureuse de cette femme lorsque j'avais lu Insaisissable. Si j'avais su que ce n'était là qu'un minuscule aperçu de son talent pour les métaphores et les descriptions poétiques, mon cœur n'aurait peut-être pas survécu. Alors, oui, la narration est spéciale; par moment, l'auteure s'adresse au lecteur pour leur annoncer - sur le ton de la confidence - quelques petites choses (ou bien encore pour donner son avis). C'est particulier mais personnellement, cela m'a fait me sentir encore plus proche des personnages et, pendant quelques temps, j'ai eu l'impression d'être une complice de Tahereh Mafi... Et ça, ça n'a pas de prix. Pour tout le reste... Merde. Pardon.
    I LOVE YOU!! (gif)
Ce que je n'ai pas aimé :
  • Le seul reproche que je pourrais faire à ce livre est sa fin abrupte. Quand il ne reste que 20 pages et plusieurs choses importantes à régler, c'est rarement bon signe... Bon, il faut dire aussi que je pourrais vendre ma mère (je rigole môman, pas la peine de m'appeler pour me demander pourquoi je ne t'aime plus après avoir lu cette chronique) pour 200 pages supplémentaires.
Afficher l'image d'origine

Bref, Au Pays de l'Ailleurs est un délicieux bonbon multicolore qui chatouille la langue et qui se transforme en un doux sirop goût tulipe lorsqu'il descend le long de la gorge. Vous accompagnerez nos héros dans une aventure magique, colorée et surprenante qui n'oubliera pas de vous rappeler l'importance de toujours garder un esprit ouvert et un cœur d'enfant.



Un roman envoûtant, une écriture poétique, un univers multicolore et une héroïne surprenante à bien des égards... Qu'est ce que vous attendez ? Et puis vous savez quoi, après une année comme celle-ci, on a tous besoin d'oublier notre monde tout gris et de s'offrir une petite cure de douceur.

Une citation pour vous convaincre:
"- Oh, Alice... murmura-t-il. Ouvre ton cœur. Affûte tes oreilles. Et ne dis jamais non au monde quand il te demande de danser.
Ils dormirent dans l'herbe cette nuit là sans prononcer un autre mot. Alice écouta la terre s'animer, le vent chanter, l'herbe osciller, les fleurs bâiller avant de s'endormir, les étoiles cligner de plus belle à mesure qu'elles s'assoupissaient. Elle fut témoin de tout cela, sans jamais cesser d'écouter attentivement. Elle ne s'était jamais sentie plus vivante de toute son existence."

Ah oui et j'ai lu ce livre en LC avec Lire Délivre et Allison Line... La LC la plus loupée de l'histoire au passage Cliquez sur leurs noms pour voir leurs chroniques :)